Chat qui urine dans la maison : comment prévenir et traiter ?

Au secours, mon chat fait pipi hors de sa litière !

Si votre chat fait pipi hors litière, sachez que ce n’est jamais pour vous « embêter » ni pour se « venger ». Cela signifie qu’il a un problème et il est important de réagir rapidement afin que cela ne se transforme pas en habitude. Une punition est totalement inutile, vous ne feriez qu’amplifier son stress et ne résoudriez rien.

Le chat a la réputation d’être un compagnon très propre. Même chaton, lorsqu’il est en âge d’être adopté, il a en général déjà appris où faire ses besoins. Toutefois, il y a certaines règles à respecter pour que votre matou soit totalement à l’aise avec sa maison de toilette.

Découvrez nos conseils pour que votre chat urine dans sa litière et pas ailleurs !

 

Chat malpropre : éliminez les causes médicales

Quand un chat urine dans la maison, cela peut relever d’un trouble du comportement, d’un problème d’apprentissage ou d’une cause médicale.

Éliminez d’abord toute incontinence physiologique en l’amenant chez votre vétérinaire. Le professionnel vous posera les bonnes questions pour chercher l’origine des pipis hors de la litière. Il vérifiera aussi les paramètres sanguins pour s’assurer que votre matou ne présente ni diabète, ni insuffisance rénale, infection urinaire ou autre pathologie qui peut amener votre félin à faire pipi n’importe où.

Ensuite, si Minet n’est pas castré, c’est l’occasion d’aborder le sujet. En effet, les chats entiers ont tendance à marquer leur territoire et peuvent uriner partout. S’ils sont opérés trop tard, il arrive qu’ils conservent leurs habitudes. C’est instinctif, mais généralement, la baisse d’hormones provoquée par la castration ou la stérilisation permet d’y mettre fin.

S’il s’agit d’un problème d’apprentissage (chaton sans maman, chatte défaillante auprès de ses petits…), un comportementaliste félin vous apportera un excellent soutien.

Enfin, il y a plusieurs règles à respecter pour que votre chat se sente bien dans ses patounes et ne veuille pas marquer son territoire.

Voici les principes à connaître.

Comment bien choisir son bac à litière ?

Dans les mois qui suivent une adoption, l’idéal est de ne pas changer les habitudes de votre chat. En effet, son nouvel environnement peut déjà le stresser et s’il ne reconnaît plus sa maison de toilette, il peut ne pas comprendre où faire ses besoins.

À l’association, nous avons plusieurs types de bacs, du bac avec couvercle + porte au bac simple. Cependant, nous privilégions les bacs sans porte ni couvercle. Le modèle le plus simple, la caisse rectangulaire classique.

Si vous avez un chiot ou un chien qui aime fourrer son nez dans les toilettes du chat, sachez qu’il existe des modèles à ouverture sur le haut : ils permettent non seulement à votre matou de se sentir tranquille, mais empêchent aussi les truffes curieuses de s’y aventurer !

Une fois votre chat habitué à votre maison et donc à sa litière, vous pouvez opter pour un matériel plus adapté à votre situation.
Sachez, pour information, qu’il existe des gammes grand luxe de litières autonettoyantes, tout comme des litières design adaptées à une déco contemporaine ! Vous aurez l’embarras du choix ! En cas de changement, veillez toutefois à conserver l’ancienne caisse pour l’adaptation.

Combien de maisons de toilette pour mon chat ?

Pour éviter que votre chat urine hors de sa litière, il doit disposer d’un bac toujours propre, quel que soit le moment de la journée.
Vous devez donc prévoir une litière de plus que le nombre de chats. Ainsi, on aura pour : 

1 chat 🡪 2 bacs
2 chats 🡪 3 bacs
3 chats 🡪 4 bacs 
Et ainsi de suite.

Certains chats choisissent un bac pour le pipi et un autre pour le caca. D’autres ont en horreur de poser les pattes dans une maison de toilette déjà souillée. Lorsque leur bac n’est pas assez propre à leur goût, certains cherchent un endroit plus confortable : lit, tapis de salle de bains, lavabos…

D’où la nécessité de prévoir large en nombre de litières !

Quand nettoyer la caisse de mon chat ?

Il est impératif de nettoyer régulièrement la litière pour éviter la prolifération des bactéries et microbes mais sans surnettoyer afin que votre chat puisse sentir ses odeurs familières. Une fois par jour, c’est l’idéal.

Plus vous avez de chats, plus vous devez être discipliné et pointilleux sur la caisse.

Renouvelez 2 à 4 fois par mois le bac en intégralité, même s’il ne semble pas souillé. En effet, les germes et virus prolifèrent. Il est essentiel, pour la santé du chat, que l’hygiène soit optimale. 

Rincez le bac avec du vinaigre blanc puis, comme cette odeur est peu appréciée de nos compagnons, diluez ensuite un peu d’eau de Javel dans de l’eau froide que vous laisserez au fond. Non seulement nos 4 pattes adorent recouvrir son effluve, mais en plus, vous éliminez les antipathiques microbes.

Où placer la litière dans la maison ?

Si vous avez une maison avec plusieurs étages, vous devrez laisser une caisse par niveau. En effet, votre félin peut être découragé à l’idée de monter ou descendre s’il a une envie pressante. Et plus il vieillira, plus le déplacement sera coûteux pour lui. Facilitez donc lui la tâche !

Placez la caisse loin de ses gamelles d’eau et de nourriture. Le chat est un animal raffiné, qui n’aime pas manger près des toilettes !

Optez également pour un endroit calme. Il n’est pas confortable, quand on est matou, de faire ses besoins dans une zone de passage ou de se sentir épié dans une situation désavantageuse ! Ils ont leur honneur, nos félins !

Quelle litière choisir pour mon matou ?

Les litières sont si nombreuses, que l’on se demande parfois s’il ne faut pas avoir fait des études de comportementalisme félin pour s’y retrouver ! Trouver un modèle écologique est important. En effet, vous ne le savez peut-être pas, mais les déchets de litières sont très polluants  !

À l’association, nous privilégions la litière à pellets biodégradable. C’est une litière naturelle et sans odeurs artificielles ni parfums chimiques

Certaines marques collent aux pattes, d’autres sont incompatibles avec les poils longs de certains chats… le modèle de chez Cat’s best convient globalement à tout le monde !

L’idéal est, dans un premier temps, de continuer avec celle de l’association puis de tester ce que votre chat et vous préférez.

Sachez qu’il existe : 

  • La litière en silice
  • La litière végétale en copeaux de bois, de chanvre, de noix de coco… 
  • La litière agglomérante
  • La litière minérale
  • La litière biodégradable.

Certaines ont l’avantage de pouvoir être jetées dans les toilettes, ce qui facilite le quotidien, mais attention ! Pour une petite crotte, c’est faisable mais ne comptez pas y jeter de plus grosses quantités au risque de boucher les canalisations !

Si votre chat urine hors de sa caisse, essayez les différents types, il se peut que Minet n’apprécie pas celle que vous lui donnez, ou qu’elle lui fasse mal aux coussinets ou encore que son odeur heurte son odorat sensible !

Dans tous les cas, évitez d’ajouter un plastique dans le fond, cela peut s’avérer très désagréable pour votre chat quand il gratte.

Combien de fois par jour un chat fait-il pipi ?

Tout dépend de son alimentation.
Pour un chat nourri aux croquettes, par exemple, les pipis sont souvent moins nombreux car son alimentation est dite sèche (en moyenne, il y a 10 % d’humidité seulement dans des croquettes).

Un chat nourri aux pâtées (80 % d’humidité) urinera davantage.

Dans tous les cas, veillez à ce qu’il ait toujours à boire à disposition, avec une gamelle d’eau renouvelée quotidiennement et, éventuellement, une fontaine à chats, dont nombreux petits félins sont friands. Évitez les contenants en plastique, moins sains.

En moyenne, un chat fait entre 1 et 3 pipis par 24 h.

Ce qu’il faut regarder, c’est que les pipis n’augmentent pas subitement sans changement d’alimentation. S’ils sont plus volumineux ou plus nombreux, une visite chez votre vétérinaire s’impose, cela peut être lié à un problème de santé (reins, pancréas…).

Comment nettoyer le pipi de chat naturellement ?

L’odeur d’urine est insupportable pour votre nez ? Voici quelques astuces, en attendant de venir à bout des troubles urinaires de votre matou :

  • Pour le sol : constituer un mélange de vinaigre blanc et de bicarbonate de soude. Le placer dans un vaporisateur. Pulvériser sur l’urine, ce qui permet de retirer les mauvaises odeurs. Ensuite, le savon noir ou le savon de Marseille camouflera l’odeur de vinaigre.
  • Sur un tapis : verser de l’eau gazeuse, laisser sécher puis ajouter du bicarbonate de soude.
  • Sur les vêtements ou les draps : une cuillère à soupe de cristaux de soude diluée dans 1 litre d’eau débarrassera vos tissus de l’urine de chat. Les laisser tremper une demi-heure.

À l’association, ce qui est utile quand il y a de nombreux chats, c’est un appareil que nous branchons sur le courant et qui absorbe les odeurs. Le purificateur d’air, il en existe à tous les prix selon vos besoins.

Attention, cependant, si l’odeur disparaît de votre nez, elle reste accessible à celui de votre chat. En effet, en marquant, Minet ou Minette laisse des phéromones qu’un nettoyage naturel ne fait pas complètement disparaître. 

Si, malgré vos actions, votre chat revient uriner toujours au même endroit, demandez conseil à votre vétérinaire. Il vous proposera un produit contenant des enzymes ou avec « effet enzymatique » dont l’effet est plus radical.

Parfois, mais pas toujours, des phéromones diffusées dans l’air (Feliway,par exemple) ou des huiles essentielles spécialement adaptées aux chats (comme Petscool) peuvent apaiser votre chat et réduire le marquage urinaire lié au stress. 

Vous pouvez aussi essayer certains antistress naturels comme les fleurs de Bach spéciales animaux (Pet Rescue par exemple, qui est sans alcool) ou l’homéopathie sur conseil d’un spécialiste.

Un répulsif peut aussi fonctionner sur certains chats mais l’idéal est de trouver la cause plutôt que de traiter le symptôme. 

N’oubliez pas, non plus, que les chats n’aiment pas le changement : déménagement, intégration d’un nouvel animal, déplacement de la litière… peuvent provoquer du stress et influencer leur sens de la propreté.

 

Emma Ménébrode, Ailurophile depuis toujours et rédactrice web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.