Bien choisir son rat

adopter un rat

Quels critères pour bien choisir son rat domestique ?

Avec leurs pattes avant aux doigts préhensiles si bien dessinés et leur petit museau qui frémit pour appréhender leur environnement, les rats domestiques vous font de l’œil.

Ils vous font fondre, et c’est bien naturel, alors avant de craquer pour Rattus norvegicus domestiqué, Apodemus Agrarius ou Eliomys quercinus, attardons-nous sur les critères pour bien sélectionner votre rat domestique et sur ses particularités.

 

Le rat, un animal social

Rattus norvegicus est un rat domestique appartenant à l’ordre des rongeurs. Aussi appelé surmulot, ce cousin de nos rats domestiques se rencontre partout dans le monde à l’état sauvage, sauf dans l’Antarctique. 

Adepte des milieux urbains, ce NAC omnivore est parfois confondu avec son cousin Rattus rattus, qui préfère lui le bon air de la campagne et des champs. Ceci vous rappelle une célèbre fable de la Fontaine : Le rat de ville et le rat des champs.

Mais ce qu’omet de dire cette célèbre fable, c’est que le rat est avant tout un animal social. En effet, dans la nature, ce rongeur est un animal grégaire. La vie en captivité imposera donc soit de prendre : 

  • le temps de le câliner, de jouer avec lui, de lui apprendre des tours afin qu’il ne s’ennuie pas.
  • Un autre congénère afin qu’il ne déprime pas.

Toutefois, même si vous choisissez de prendre plusieurs rats afin qu’ils se tiennent mutuellement compagnie, il faudra les sortir de leur cage et passer du temps avec eux, en fonction de leur caractère et de leurs besoins.

C’est parce que le rat est sociable qu’il s’attache à l’humain, en particulier si vous vous occupez de lui. Animal affectueux, un lien profond se tisse entre l’Homme et ce Nouvel Animal de Compagnie intelligent et plein de surprises. 

Si vous faites le choix d’adopter plusieurs rats sachez que leur durée de vie n’excède pas 3 ans, il faudra alors vous préparer à cette future séparation. 

 

Quelles questions vous poser pour choisir votre rat ?

Que vous décidiez d’acheter votre rat en animalerie, chez un particulier (ce que nous déconseillons), dans une raterie, ou que vous préfériez l’adoption, plusieurs critères vous aideront à le choisir et préparer son arrivée. 

Le bon âge pour une relation durable

Comme pour tous les mammifères, il est déconseillé de choisir un rat qui n’aurait pas été sevré, tant pour son équilibre physique que psychique. Avant six à huit  semaines, il est préférable que votre compagnon reste au contact de sa mère qui lui transmettra son expérience, le rassurera dans sa découverte du monde, et lui apportera, bien évidemment les nutriments dont il a besoin pour son développement physique. Il faut savoir qu’un rat sevré trop tôt sera plus petit et connaîtra une santé fragile. Il pourra aussi développer des comportements inadaptés avec son propriétaire comme un attachement trop profond. 

L’espérance de vie du rat n’étant que de 2 à 3 ans, on conseille toutefois d’adopter de jeunes rongeurs domestiques. Cependant, pourquoi ne pas donner une chance aux rats abandonnés plus âgés de connaître une fin de vie heureuse à vos côtés ? 

Mâle ou une femelle, quelles différences ? 

Bien que chaque animal possède son propre caractère, des comportements particuliers sont attribués selon le sexe du rat. 

Si vous préférez le calme, la douceur et la tendresse, un mâle sera plus adapté à votre tempo. Les rats mâles adorent les câlins, possèdent une personnalité zen et moins audacieuse. Toutefois, ils marquent régulièrement leur territoire et ont une odeur plus forte que la ratte.  

Curieuse, aventurière, la femelle est une globe-trotteuse qui ne dédaigne pas explorer son environnement. Méfiante, réservée et parfois nerveuse, nouer la relation sera légèrement plus long, et tout aussi magique. Réputée moins câline, notre Indiana Jones se révèle aussi très joueuse. Un plus pour les enfants.

Si vous choisissez votre ratte en animalerie ou chez un particulier, assurez-vous qu’elle n’était pas en présence de mâles. Vous pourriez vous retrouver avec 5 à 15  surprises après quelques semaines. 

Plusieurs rats, faut-il choisir mâle et femelle ?

Comme nous vous l’indiquions plus haut, le rat est un animal social, l’adopter seul, c’est se retrouver en contradiction avec son besoin de vivre en communauté. C’est aussi prendre le risque d’un trop grand attachement à vous et cette solitude peut entraîner chez l’animal des comportements indésirables et désagréables pour chacun. C’est pourquoi il est nécessaire d’en adopter à minima deux qui cohabiteront dans une même cage.  

La cohabitation mâle et femelle est sans doute l’idéal, mais vous vous exposez à de nombreuses, très nombreuses naissances futures. Vous risquez de plus un épuisement de la femelle si cette dernière est seule. Déconseillée au débutant, l’adoption intersexe implique de pouvoir gérer et placer les progénitures de vos rats, un élément à prendre en compte pour votre choix. Par ailleurs, la vente de ratons implique d’être déclaré, de maîtriser la génétique, et les coûts inhérents à l’élevage. 

Vous pouvez cependant adopter un mâle et une femelle stérilisés afin d’éviter les naissances non désirées. De même, si votre femelle est stérilisée, elle pourra vivre en toute tranquillité avec plusieurs mâles. Ces derniers ne sentiront plus l’odeur spécifique de la femelle puisque les chaleurs auront disparu. 

Les rates bien que très aventurières s’entendent parfaitement entre elles, en particulier si elles sont issues de la même portée ou que vous les avez adoptées ensembles très jeunes.

Des rixes concernant le territoire peuvent se produire de temps en temps lorsque plusieurs rats cohabitent, en particulier chez le mâle. Une intégration en plusieurs étapes lorsque vous accueillez plusieurs rats, mâles ou femelles est donc souhaitable. 

Couleur, type de poil, marquage pour affiner votre choix 

Certains d’entre nous seront sensibles à la couleur de leur animal, ou au contact de nos doigts sur leur pelage, parfois même à leur marquage, comme les masques chez le husky sibérien, célèbre chien de traîneau.  

La couleur de base de Rattus norvegicus est le brun, nommée Agouti, elle s’étale en différentes teintes de brun et peut aller du roux au noir. Lorsqu’un rat est dit Albinos, cela signifie qu’il est blanc et ses yeux seront toujours rouges. Bien que la couleur du pelage définisse celle des yeux, un rat aux yeux rouges n’est pas forcément albinos. 

Côté fourrures, comme chez les souris, votre rat peut posséder un petit duvet, il sera alors classé dans la catégorie des rats nus. Le poil dit « Rex », à l’aspect laineux, est également appelé « frisé ». Le pelage de la majorité des rats entre dans la catégorie « lisse ».

Enfin, il existe une multitude de répartitions de la couleur sur le pelage du rat. Ce marquage peut être uni, irish, hooded, étoilé ou encore Husky

 

Comment savoir si votre rat est en bonne santé ?

Afin d’éviter toutes mauvaises surprises, il est préférable de reconnaître d’emblée si votre futur ami rat est en bonne santé. 

Pour cela, observez ses yeux, son nez, ses oreilles et sa fourrure :

  • Yeux et nez ne doivent pas contenir de substance rouge (porphyrine). Si des dépôts ressemblant à du sang sont présents alors qu’il est bien éveillé et en phase active, ne le choisissez pas. La présence de porphyrine peut signaler un stress, un mauvais état général ou une infection respiratoire. Toutefois, si vous visitez l’élevage au matin, lorsque l’animal se réveille, la présence de la porphyrine est normale et ne doit pas vous alarmer. 
  • De même, si vous constatez des boutons dans ses oreilles ou sur la queue, c’est un signe de gale. 
  • L’aspect du pelage est également un indicateur de bonne santé chez le rat. En cas de zones dépourvues de poils, il peut s’agir d’une affection parasitaire ou d’un trouble de l’ennui. Si son poil est décoloré, rêche au lieu d’être unis, doux et lisse, l’animal souffre certainement de carences alimentaires ou d’une maladie. Si vous apercevez des trous circulaires dans le poil, ne le prenez pas, il peut souffrir de dermatomycoses, en particulier de la teigne, zoonose transmissible à l’homme. 

Enfin, vérifiez que les rats ne respirent pas trop fort et n’éternuent pas lors de votre visite en animalerie, chez le particulier, dans une raterie ou au refuge.

 

Où adopter votre futur compagnon ? 

L’animalerie est fortement déconseillée. Certes le prix de vente y est dérisoire, mais rien ne garantit la santé du rat que vous choisirez. De plus, si vous faites le choix d’une femelle, cette dernière pourrait déjà être gestante si elle partageait la cage avec des mâles. Enfin, choisir l’animalerie, c’est alimenter un commerce où l’élevage intensif des animaux sans forcément se soucier de leur bien-être et de leur santé est courant. 

La raterie, en particulier si l’éleveur professionnel répond à toutes vos questions et vous en pose tout autant vous garantit qu’il s’intéresse à son raton. En vous soumettant un questionnaire, les éleveurs s’assurent de le laisser partir dans une famille qui prendra soin de lui. Pour autant, vérifiez l’état de santé général de votre raton, comme en animalerie ou chez le particulier.

Le particulier cèdera ses rats le plus souvent à cause d’une portée ni prévue ni souhaitée. N’hésitez pas à rencontrer le vendeur, à observer les conditions de vie dans lequel se trouve votre rat, son aspect général, et la relation construite avec le propriétaire. Nous déconseillons toutefois l’adoption chez le particulier également.

Les refuges et associations et leurs bénévoles prennent en charge avec beaucoup de respect et d’amour les rats délaissés, comme Chat’K’Rat. Cependant, l’abandon même pour un rat reste un traumatisme. Les pathologies dont pourrait souffrir le rat que vous souhaitez adopter découlent le plus souvent de l’abandon. Il faudra alors prendre le temps d’échanger avec les bénévoles pour être certain de l’état de santé de votre compagnon. 

Dernier petit conseil : pensez à visiter le lieu où vous le prendrez en fin d’après-midi, moment où ce mammifère nocturne commence à s’éveiller.

Vous souhaitez donner une nouvelle vie à un rat ? Contactez-nous et découvrez nos pensionnaires en attente d’adoption.

Choisir, accueillir et choyer votre compagnon rat ? Consultez notre Guide de l’arrivée du rat !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.